Culture et Gastronomie :

L’art Roman d’Andorre

En Andorre, le style architectonique prédominant est le roman. Nous en avons des références historiques depuis le VIIIème siècle jusqu’au XIIIème ; même quand, ailleurs en Europe, l’art gothique prenait le dessus, l’art roman subsistait en Andorre.

Le roman andorran se caractérise par ses petites églises en pierre et en ardoise, dont quelques-unes possèdent des retables, des peintures murales et des sculptures en bois polychrome. De bons exemples du roman en Andorre sont l’église de Sant Climent de Pal (La Massana), Sant Martí de la Cortinada (Ordino), Santa Coloma (Andorre la Vieille) ou Sant Joan de Caselles (Canillo). De plus, vous trouverez aussi plusieurs maisons et ponts de ce style-là.

Vous pouvez jeter un coup d’œil sur ce guide pour plus de renseignements et, si vous aimez l’art roman, n’oubliez pas de visiter ces deux musées :

– Centre d’Art d’Escaldes-Engordany (CAEE) : au 3ème étage vous y trouverez une salle de maquettes d’art roman qui contient 30 représentations d’églises en miniatures et d’autres monuments d’Andorre, créées par Josep Colomé.

– Centre d’Interprétation Andorre Romane, privilégiement situé à côté de l’église romane de Sant Climent de Pal.

Il convient de signaler que l’on ne pourrait pas concevoir l’art roman d’Andorre sans penser à l’art roman de la Catalogne. Dans ce sens, la Cathédrale de la Seu d’Urgell est une œuvre unique qui mérite d’être visitée. Ainsi, si par hasard vous passez par la Seu d’Urgell, vous pourriez voir la cathédrale et profiter de ce village tranquille et très accueillant où il est agréable de se promener, boire un coup ou se rendre à son marché pittoresque tous les mardis et samedis.

La Seu d’Urgell est la localité espagnole la plus proche d’Andorre. Quel est son intérêt touristique ?

 

La Seu mérite le coup d’être visitée pour beaucoup de raisons, mais c’est son incroyable Cathédrale qui la rend spéciale, une pièce unique de l’art roman.

La Route du Fer en Andorre

La Route du Fer en Andorre fait partie de l’itinéraire du fer entre les frontières dans les Pyrénées.. Si vous suivez cette route, vous comprendrez le travail de la sidérurgie en Andorre entre le XVIIème et le XIXème siècle, époque pendant laquelle cette activité était une des principales ressources économiques du pays. Les témoins de la sidérurgie sont la Forge Rossell, la Mine de Llorts (dont vous pouvez visiter l’intérieur) et le chemin des transporteurs. En outre, les balcons et les grilles de quelques édifices de la zone vous montreront un exemple de l’usage du fer à cette époque-ci, comme la Maison Musée d’Areny-Plandolit un des plus gros propriétaires de forges à cette époque) et l’église de Sant Marti de la Cortinada, à Ordino. L’itinéraire a son départ à la Forge Rossell et va jusqu’à la Mine de Llorts. Il ne présente aucune difficulté ni par son terrain ni par sa durée, d’autant plus qu’il peut être parcouru à votre guise commençant là où vous voulez et vous arrêtant quand vous voulez. Tout au long du parcours vous y trouverez une exposition permanente de sculptures contemporaines réalisées à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle Route du Fer ; il s’agit d’œuvres d’art internationales qui rendent hommage aux hommes qui ont travaillé dans la Sidérurgie d’Ordino.

Quel itinéraire parcourt la Route du Fer en Andorre ?

 

Elle se trouve dans la zone d’Ordino, concrètement dans le chemin qui va de La Massana jusqu’à Llorts, avec un parcours qui peut se faire à pied avec plusieurs points d’intérêt touristique : une mine de fer, des sculptures tout le long du chemin, etc.

Le Sanctuaire de Nostra Senyora de Meritxell

Meritxell est la patronne d’Andorre. C’est pour cela que dans la localité du même nom, à Canillo, se construisit le Sanctuaire de Meritxell de style roman.Un incendie avait détruit cette église l’an 1972 et, en plus de sa reconstruction partielle, la construction d’un nouveau sanctuaire situé juste à côté fut conçue par le célèbre architecte Ricardo Bofill ; il fut inauguré en 1976. Malgré son esthétique moderne, les matériaux de la zone qui ont été utilisés s’harmonisent très bien avec le paysage de Canillo.

Les sanctuaires, le nouveau ainsi que l’ancien, sont ouverts au public. Vous pouvez y aller en voiture jusqu’à l’entrée et ça vaut vraiment le coup de les visiter. Vous les verrez depuis la route qui va d’Andorre à Canillo.

Saviez-vous que… le Sanctuaire moderne de Nostra Senyora de Meritxell est une œuvre de l’architecte Ricardo Bofill ?

 

Il fut construit juste à côté de l’ancienne église de Meritxell, en utilisant les matériaux de la zone pour qu’il soit bien intégré dans le paysage

Les musées

Vous voulez en savoir plus sura vie et les traditions des Andorrans ? Vous avez à votre disposition une bonne collection de musées de tout type ; maison-musée pour ceux qui veulent mieux comprendre comment vivaient les gens autrefois en Andorre et, pour ceux qui aiment l’art et autres sujets concrets : bandes-dessinées, automobiles, parfums, etc. vous y trouverez le musée qui vous passionnera.

 

Et vous, vous voudriez visiter lequel ?

 

Si vous ne vous sentez pas capables d’en choisir un seul, vous devriez songer à obtenir le PassMuseu, à un prix très intéressant, pour que vous puissiez profiter des musées d’Andorre au maximum !

Saviez-vous que… l’Andorre possède plus de 50 monuments romans ?

 

L’art roman d’Andorre possède beaucoup d’églises éparpillées dans tout le pays, en plus de maisons et de ponts du même style. Visitez-en quelques-uns, vous les trouverez dans votre chemin !

Gastronomie

En Andorre vous avez une très grande offre de restaurants. La cuisine traditionnelle de l’époque était basée sur un modèle d’économie de subsistance avec les produits locaux. C’est pour cela que la plupart de ses plats fait honneur à la cuisine de montagne.

Au restaurant de l’Hotel Bringué vous trouverez un délicieux échantillon de cette cuisine traditionnelle et des viandes grillées. Ne ratez pas cette occasion de le savourer !

D’une part, il y a aussi un très grand éventail de viandes de gibier et d’élevage qui sont utilisées habituellement dans les cuisines des restaurants, qu’elles soient grillées ou de bien d’autres façons: le sanglier, le cerf, le lapin, l’agneau, le chevreau, le bœuf, le veau, le porc, le canard… D’un autre côté, nous voulons souligner la truite des rivières et la morue comme les poissons les plus courants, et biens d’autres ingrédients de la cuisine d’Andorre comme les fruits secs, les champignons, les fruits rouges, …

Et c’est avec le même respect pour les origines et les produits de la terre que le restaurant de l’Hotel Xalet Bringué, travaille, mais avec des touches de cuisine d’auteur qui définissent si bien notre chef.

Une borde est un restaurant ?

 

Non, c’est un type de construction traditionnelle… mais beaucoup de restaurants de cuisine traditionnelle en Andorre sont installés dans de pittoresques bordes.

Guia-cultura-andorra